Obligation de certification d'efficacité énergétique au con …

Côtes de Begoña de Vicente
Directeur technique des baux urbains. Avocate

Après la publication du décret royal 235/2013 du 5 avril qui a approuvé la procédure de base pour la certification de l'efficacité énergétique des bâtiments, il est nécessaire à partir du 1er juin 2013 de disposer du certificat d'efficacité énergétique tant pour les bâtiments neufs que pour les bâtiments existants ou parties de bâtiments vendus ou loués à un nouveau locataire.

Dans le domaine des baux urbains, plusieurs questions se posent, comme nous l'avons souligné dans un autre billet, en indiquant ci-dessous les aspects essentiels qui, à notre avis, doivent être pris en compte.

Quel est ton objectif? La réduction des coûts énergétiques excessifs et superflus dans les bâtiments, afin que les utilisateurs d'une maison, en l'occurrence les locataires, avant de signer le contrat puissent avoir connaissance du niveau d'efficacité énergétique du bâtiment, et ainsi décider votre loyer

Quelles propriétés, à louer, doivent être certifiées? Ceux qui n'ont pas leur certificat énergétique actuel. Gardez à l'esprit que depuis 2007, le certificat énergétique pour les nouveaux bâtiments est déjà obligatoire, ils ont donc déjà leur cote énergétique.

Le propriétaire doit-il soumettre le certificat au greffe avant de le signer? Oui, c'est une obligation de cette partie, vous devez la soumettre à l'organisme compétent de votre communauté autonome pour enregistrement, tel qu'établi par la loi 8/2013, du 26 juin, sur la réhabilitation, la régénération et la rénovation urbaines, dans la troisième disposition supplémentaire , section 4 b), de ne pas le faire entraînera une infraction grave, avec une amende de 601 à 1000 euros selon la quatrième disposition supplémentaire, section 1 B).

  Certificat énergétique - Victoria Cerdá

Y a-t-il une obligation d'inclure le certificat dans le bail? Nous partons de la base de nous trouver devant un droit du consommateur, dans ce cas de la personne qui loue, par conséquent le bailleur est obligé de stipuler dans le contrat une clause qui indique qu'au moment de la signature le même est prévu, facilitant Une copie au locataire.

Que se passe-t-il si le propriétaire ne l'enregistre pas dans le contrat? Si rien n'y figure, il entraînera une infraction administrative telle qu'établie par la loi 8/2013 du 26 juin sur la réhabilitation, la régénération et la rénovation urbaines. Dans la troisième disposition additionnelle, ils sont classés comme très graves, graves et mineurs (lien), indiquant le point 4 e) qui constitue une infraction grave «… .. louer un bien sans… .. le propriétaire délivre le certificat d'efficacité énergétique , valide, enregistré et en vigueur,… .. au preneur »

Quel montant correspond à la pénalité? S'agissant d'une infraction grave, conformément à la quatrième disposition additionnelle de la loi 8/2013, l'amende passera de 601 à 1000 euros, bien que dans la graduation de la sanction les dommages produits, l'enrichissement injustifié et la concurrence d'intentionnalité ou de réitération. Les organes compétents de chaque communauté autonome seront chargés de résoudre la procédure disciplinaire. Cela dit, il faudra attendre de savoir si des réclamations ou des plaintes vont vraiment être déposées par les communautés autonomes ou les particuliers.

Le certificat peut-il être obtenu après la conclusion du contrat? Notre critère est que non, le certificat doit être présenté en même temps que la signature entre le bailleur et le locataire, car en outre, la nuance établie au point 6, de la troisième disposition additionnelle susmentionnée indiquant qu'ils seront des sujets responsables de les infractions caractérisées dans cette disposition, les personnes physiques ou morales et les communautés de biens qui les commettent, «même par simple non-respect». Autrement dit, on ne peut pas soutenir que les parties ne connaissaient pas un tel précepte, et que c'est pourquoi il est fourni ultérieurement.

  Certificat énergétique (Outils de calcul de transmittance T ...

Le propriétaire doit-il effectuer des travaux pour améliorer la qualification obtenue? Non, l'obligation indiquée par le R.Decreto se réfère uniquement à l'obtention du certificat, soit la lettre A, le bâtiment le plus efficace soit le G, le moins efficace, sans que le propriétaire du bien ne soit obligé ou n'adopte ou n'exécute aucun travail pour améliorer la qualification obtenue, car le bâtiment répond aux exigences minimales établies dans son règlement d'application.

Sera-t-il cause de résiliation du contrat s'il est constaté que la qualification reflétée dans le certificat n'est pas conforme à la réalité? Nous comprenons que non, ce n'est pas une violation contractuelle de l'article 1124 du Code civil qui entraînerait la résolution du bail. Nous pensons que les aspects techniques et administratifs de ce décret royal 235/2013 ne peuvent en aucun cas annuler les effets civils d'un contrat de bail urbain, à l'exception des exceptions qui lient l'activité juridique à ce certificat énergétique. Bien entendu, une infraction administrative sera encourue en cas de non-respect de la réalité de la qualification faite, car la falsification d'informations constituera une infraction très grave et une amende de 1001 à 6000 euros.

[metaslider id=12470]

Obligation de certification d'efficacité énergétique au con …
4.9 (98%) 32 votes