Mon expérience sur le certificat d'efficacité énergétique

Depuis le 1er juin 2013, l'élargissement de la réglementation européenne nécessite le certificat d'efficacité énergétique, pratiquement pour toute vente d'immeubles Quelle a été mon expérience?

Je ne peux pas nier les réticences initiales typiques d'une énième nouvelle règle, ainsi que le malaise causé par la façon dont la classe politique espagnole, complètement éloignée de la réalité, continue de gaspiller ses efforts pour résoudre des problèmes inexistants et échappe à la réalité économique et sociale de l'Espagne.

Comme le dit RSLS, j'ai été surpris de voir à quel point nous sommes "bons" en Espagne, où la réglementation européenne exige un certificat pour les nouveaux bâtiments et nous l'exigeons directement pour toute vente ou location d'un bâtiment (qu'il soit neuf ou non).

Être «notaire du peuple», me fait savoir que toutes ces nouvelles, peut-être dans le Paseo de la Castellana ou dans la Diagonale ou dans n'importe quelle grande capitale, peuvent plus ou moins être comprises (ce dont je doute), mais en voyant comment je vois Chaque jour, puisque les braseros cisco picón existent toujours dans de nombreux endroits, essayer d'expliquer dans une ville que vendre la maison qu'il faut appeler "l'ingénieur" est une tâche ardue et peu gratifiante.

Je n'ai pas non plus très bien compris pourquoi cette exigence est exigée dans une vente et non dans une transmission.

Mais Ce qui m'a le plus surpris, c'est que la loi ne demandait que la contribution du certificat d'efficacité énergétique, c'est-à-dire qu'un technicien détermine ce qu'est l'efficacité énergétique d'un bâtiment, pas que le bâtiment soit efficace en consommation d'énergie.

En d'autres termes, il est complètement absurde de sanctionner ceux qui ne fournissent pas le certificat de performance énergétique d'un bâtiment qui consomme peu d'énergie et s'ils avaient le certificat, ils auraient la meilleure note possible; Mais celui qui apporte le document en question est à l'abri, même si le bâtiment est à blâmer pour le trou dans la couche d'ozone.

  Accueil - CERTIFICAT ÉNERGÉTIQUE À GRENADE, MALAGA ...

J'avoue que pour des raisons professionnelles et familiales, j'ai effectué plus de 20 déménagements dans ma vie personnelle, et je n'ai jamais inquiété ni vu ma famille s'inquiéter lors de l'achat ou de la location d'une propriété de son efficacité énergétique (tout ce que nous avons essayé de faire est de trouver une maison ou un bureau avec chauffage ou climatisation).

Mais c'est que depuis dix-sept ans que je pratique, dans laquelle on m'a posé les questions les plus variées et entendu toutes sortes de commentaires, un client n'a jamais considéré l'efficacité énergétique de la propriété qu'il a achetée.

Que fait le citoyen quand maintenant le notaire, après avoir fait l'immobilier, lui parle de l'efficacité énergétique du bâtiment? Mon expérience est que tout le monde m'entend poliment, mais ils montrent aussi tous un désintérêt absolu sur le sujet, surtout les Le vendeur fait seulement un commentaire sur la «grâce» qui fait de lui les dépenses financières qu'il a dû faire pour obtenir le certificat, et l'acheteur sourit.

Un pourcentage très élevé des ventes qui sont effectuées chez les notaires, ne sont pas de telles ventes, mais des dations en paiement aux établissements de crédit, qui en raison de leurs équilibres économiques, n'acceptent pas la date en paiement, mais une entreprise (dont le seul partenaire est la banque) achète la maison et subroge sur l'hypothèque.

En plus de la justesse de ces actions et du manque de contrôle intolérable des organes de contrôle des établissements de crédit, il s'avère désormais que quiconque remet la maison parce qu'il ne peut pas payer ses dettes, s'il le souhaite, il doit payer le certificat d'efficacité De toute évidence, dans tous les cas cités, l'entité acheteuse renonce au certificat.

  Une procédure simple qui vous fera économiser des pénalités

Ce que je comprends, c'est que ce certificat, que l'acheteur se soucie d'un poivre, que je puisse ou non l'intégrer dans mes actes, et que si je l'intègre, je dois garder à l'esprit que dans le tarif notarial, en plus du montant de la transaction, Ils fixent des frais pour les folios que l'acte porte (et il est paradoxal que la longueur du certificat soit plus grande en nombre de folios que la longueur de l'acte) ainsi que le nombre de folios des copies de plus en plus nombreuses dudit acte. pour faciliter.

L'intégration du certificat dans l'acte, comme j'ai entendu le recommander, fait que cet acte coûte environ 100 € de plus que s'il n'est pas incorporé et l'acheteur reconnaît simplement l'avoir reçu.

C'est la solution pour laquelle je choisis, bien que par simple prudence, j'essaie de demander poliment à être exposé (ce que j'ai toujours réalisé sans problème majeur).

Je pense que c'est l'acheteur, qui doit payer les copies, qui, dûment informé de l'utilité d'incorporer ce certificat, doit décider de le faire, ou je reflète simplement sa confession de l'avoir reçu. Et la vérité est que cela a expliqué le problème aux parties, dans cent pour cent des cas où elles ont préféré économiser de l'argent, il est plus douteux que quelqu'un, après avoir été informé, choisisse une solution différente.

Il est également évident qu'il est plus confortable et rentable pour moi de ne pas donner autant d'explications, mais je ne le vois pas honnêtement, et je ne considère pas approprié que dans un acte écrit par un notaire, l'ensemble des documents qui y sont incorporés soit supérieur à celui de l'entreprise qui est mise en œuvre; Cette affaire est l'essentiel, ses pactes et les jugements du notaire également, le reste est important (même si je ne comprends pas seulement l'importance du certificat d'efficacité énergétique) mais accessoire; et la fonction notariale ne peut pas être faussée de cette manière.

  Certificat énergétique Loures, Amadora, Sacavém, Odivelas, B ...

À mon avis, rendre l'ensemble des documents attachés à un acte, est supérieur au nombre de pages dudit acte, dénature le document notarié, dénature les informations et le travail du notaire, et la seule chose qu'il fait est de renforcer la position de ceux qui Ils disent que le notaire va seulement "signer" ou qu'il ne fait payer que pour "signer".

Si vous souhaitez conserver la documentation complémentaire de l'activité juridique, je pense qu'une interprétation correcte du règlement notarié et une meilleure tenue du registre d'indicateurs permettent de faire des économies pour le client et de renforcer la fonction du notaire, en tant que personne qui "au moment de la vérité" conseille les parties sur l'acte qu'elles accomplissent.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, vous pouvez visiter le site Internet de mon bureau, où vous êtes informé du moment où cela est nécessaire ou non, de sa validité et des conséquences de la non-contribution.

J'aime ça:

J'aime le chargement …

Mon expérience sur le certificat d'efficacité énergétique
4.9 (98%) 32 votes