Modèle de contrat de location de résidence de tourisme ou de vacances …

Je vous laisse un lien vers un modèle de contrat de location de maison de vacances ou de tourisme, bien que vous devez garder à l'esprit que le contrat dont vous avez besoin peut être soumis à la loi sur le crédit-bail urbain ou au code civil, selon chaque cas spécifique et chaque communauté autonome.

J'ai déjà écrit à plusieurs reprises sur la situation actuelle des maisons de vacances touristiques dans les différentes communautés autonomes espagnoles (CCAA).

Si vous souhaitez comprendre la situation actuelle en la matière, je vous invite à consulter mon article Règlementation de la location de logements à usage touristique ou de vacances.

Aujourd'hui, les parties qui louent / prêtent un logement pour que celui qui l'accepte le fasse à des fins touristiques ou de vacances, doit (devrait) signer un bail.

Ce qui se passe, c'est que selon la situation dans laquelle nous nous trouvons, il faudra signer un type ou un autre du bail ou, pour être plus précis, ce sera une relation soumise au droit des baux urbains (LAU) ou au code civil (CC ), selon chaque cas.

C'est une question plus théorique qu'autre chose, car les deux contrats sont assez similaires, mais il est pratique d'avoir des idées claires pour savoir quoi signer, quels droits sont accordés à chaque partie, etc.

Ainsi, les possibilités sont deux:

  • LAU Seasonal Lease: les parties devront signer un bail pour une utilisation autre que la maison, également appelé contrat saisonnier, lorsque l'une des deux situations suivantes se produit: 1.- lorsque dans la LACC où se trouve la maison, il n'y a pas de règlement pour réglementer les transferts des maisons de tourisme; 2.- lorsque chacune des exigences établies à l'article 5e LAU n'est pas remplie. Ce type de contrat est établi à l'article 3 LAU. Je vous laisse à ce lien un modèle de location de résidence de tourisme ou de vacances basé sur le LAU.
  • Contrat de location basé sur le code civil: lorsque toutes les exigences établies à l'article 5e LAU seront remplies, les parties devront signer un contrat de location soumis au code civil, puisque l'article 5e LAU exclut expressément l'application de la LAU lorsque toutes ces vous ne pourrez donc pas accéder au contrat saisonnier réglementé par la LAU. Et lorsque l'application de la LAU est exclue, nous n'avons que l'option de recourir au code civil comme droit supplémentaire. Je vous laisse un lien vers un modèle de location de résidence de tourisme ou de vacances basé sur le code civil.
  •   Certificat énergétique: tout ce que vous devez savoir

    Les deux contrats sont très similaires, car ils reposent tous deux sur le libre arbitre des parties. Cela signifie que la loi n'impose guère de conditions aux parties lors de la rédaction du contrat, vous devez donc savoir que dans les deux modèles, toutes les clauses sont susceptibles d'être modifiées par les parties en fonction de leurs intérêts.

    La principale différence sera que dans le contrat soumis à l'UAL, l'utilisateur doit verser un acompte de deux mensualités, alors que dans le contrat soumis au code civil, il n'y a aucune obligation de verser un acompte, bien que si les parties le souhaitent (ou si le règlement touristique de la LACC) obligera, une caution pourra être établie.

    Dans le cas où il existe des règlements propres de la LACC concernant les logements touristiques ou de vacances, il sera nécessaire de savoir si les règlements exigent que des exigences soient incorporées dans le bail.

    Modèle de contrat de location de résidence de tourisme ou de vacances …
    4.9 (98%) 32 votes