L'importance du certificat énergétique de votre maison

Lors de l'achat ou de la location d'une propriété, l'une des questions que nous devons toujours prendre en compte est d'avoir ou de connaître le soi-disant certificat énergétique de la maison. Certes, certains de nos lecteurs savent très bien à quel type de document nous faisons référence, mais pour les néophytes, nous allons aujourd'hui essayer de résoudre les principaux doutes qui peuvent surgir lorsqu'ils vous parlent pour la première fois de ce rapport: Certificat d'efficacité énergétique de la maison .

Le 1er juin 2013 en Espagne, le décret royal 235/2013 du 5 avril a été approuvé, qui régule à partir de ce moment les réglementations de certification énergétique des bâtiments de notre pays, se conformant ainsi à la directive 2012 / 27 / UE, du Parlement européen et du Conseil, du 25 octobre 2012, concernant l'efficacité énergétique, qui a été publiée au Journal officiel de l'Union européenne le 14 novembre 2012.

Une directive qui a émergé à un moment où il a été constaté que l'Union européenne n'atteindrait pas l'objectif d'augmenter l'efficacité énergétique de 20% d'ici 2020, ce qui a contraint les États membres à mettre à jour le cadre juridique de l'Union en termes d'efficacité énergétique, créer un nouveau cadre commun, au moyen d'une directive qui non seulement renforce cet objectif, mais favorise également que les nouvelles améliorations de l'efficacité énergétique dépassent 2020. A la maison quand on parle d'économie d'énergie dans les foyers , dans de nombreuses occasions, nous ne sommes pas très clairs et en matière juridique, lorsqu'il s'agit de traiter des questions liées au certificat énergétique de nos maisons, nous ne sommes pas très clairs sur les idées. Nous essayons de résoudre les doutes fondamentaux dans cette nouvelle entrée.

Qu'est-ce qu'un certificat énergétique?

Lorsque nous parlons du certificat énergétique, nous faisons référence à un document qui inclut la cote d'efficacité énergétique et la consommation d'un bâtiment ou d'une partie de celui-ci, qu'il s'agisse d'une maison, d'un local ou d'un bureau. Il s'agit d'un rapport composé de plusieurs pages qui traite d'informations sur l'orientation, la situation, l'enveloppe, l'éclairage et les systèmes de production d'énergie du bien. Habituellement, ce document contient sur sa première page les données de la propriété et les données du technicien d'identification. De même, il y est indiqué, la cote énergétique globale de la propriété, en termes d'émissions de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère exprimées sur une échelle de A à G qui figureront sur l'étiquette d'efficacité énergétique, lors de l'enregistrement du certificat énergique.

Le rapport comporte quatre annexes où il contient les informations suivantes: l'annexe I décrit les caractéristiques thermiques du bien. Annexe II, dans laquelle la cote énergétique du bien est décomposée en la cote des différentes demandes et consommations énergétiques. L'annexe III, où les recommandations d'amélioration sont mises en évidence, et enfin, l'annexe IV, où sont décrits les tests, contrôles et inspections effectués au cours du processus de collecte des données. La cote énergétique de la propriété doit être enregistrée auprès d'un organisme officiel de la communauté autonome correspondante pour être certifiée.

  Certificat énergétique - Télécharger les certificats en ligne

Comment se déroule un certificat énergétique?

Lors d'un rapport de cette nature, le technicien spécialisé se concentre en particulier sur l'orientation de la maison, les fenêtres ainsi que, installations de chauffage, climatisation et eau chaude. Il est vrai que la plupart d’entre nous pensent tous que il suffit de regarder le type d'éclairage ou le type d'appareil électroménager dans la maison, en déduisant que ceux-ci influencent lors de la préparation de ce certificat énergétique, mais la vraie chose est que le technicien spécialisé regarde lors de l'évaluation de la propriété en là la façade de la maison; le soi-disant motif d'ombre où le certificateur vérifie s'il y a des éléments tels que des arbres ou des bâtiments à l'avant qui ombragent le logement à l'étude; la maison est mesurée et la disposition des façades, des murs et du nombre de fenêtres ainsi que l'enceinte sont examinées; et il est pris en compte, les installations de le chauffage, la climatisation et l'eau chaude sanitaire, car normalement ces facteurs influencent la perte ou le gain d'énergie dans une maison, d'où lors de la préparation de ce rapport Le propriétaire doit fournir autant d'informations sur toutes ces questions. Avec toutes ces données, le technicien les analyse et à travers les programmes informatiques le calcul simplifié de la certification énergétique est effectué. Le rapport est ensuite conservé dans le registre de la communauté autonome où se trouve le domicile.

Qui peut délivrer ce certificat?

Normalement, le certificat d'efficacité énergétique est délivré par un technicien compétent qui possède les qualifications académiques et professionnelles appropriées pour émettre ce type de rapport, généralement ce sont des architectes, des ingénieurs, des architectes techniques, des ingénieurs techniques. Le contenu du certificat énergétique est résumé dans le label énergétique, qui présente un aspect similaire au label énergétique que nous voyons dans les appareils électroménagers, et il indique, après l'étude technique et le rapport, de manière résumée les taux d'émission et la consommation que la propriété a obtenue dans son certificat énergétique, dans l'échelle de couleurs susmentionnée qui va de A, le plus efficace, à G, le moins efficace.

L'objectif du certificat d'efficacité énergétique est que les propriétés ayant la pire cote énergétique subissent des réformes en Espagne pour améliorer leur efficacité énergétique, avec pour horizon que toutes les maisons construites après le 31 décembre 2020 ont une consommation d'énergie pratiquement nul, comme établi par la disposition complémentaire du décret royal 235/2013, du 5 avril, qui cherche à connaître l'état du parc de logements en Espagne pour savoir quelles mesures mettre en place pour améliorer son efficacité.

Sommes-nous obligés d'avoir ce certificat énergétique?

Depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté royal précité, ce certificat est obligatoire à la fois pour la location ou la vente d'un logement et il doit également être remis à l'acheteur ou présenté en temps utile au nouveau locataire. En outre, le propriétaire et / ou le développeur sont responsables de présenter le certificat à l'organisme correspondant pour enregistrement auprès d'un organisme officiel de la communauté autonome correspondante afin qu'il ait le caractère d'un certificat.

Dans ce cas, il convient de noter que la plupart des communautés autonomes ont déjà un registre, il doit donc être facile d'obtenir le certificat de l'organisme autonome correspondant dont la mise en œuvre est d'obtenir le label énergétique obligatoire pour vendre ou louer la propriété. Le certificat énergétique est également valable 10 ans et il appartient au propriétaire du bien de le renouveler à l'expiration de la période de validité, selon ce qui est établi par l'organisme compétent de la communauté autonome.

Faut-il payer des frais pour avoir le certificat énergétique?

Normalement, le prix des certificats énergétiques varie en fonction de l'offre et de la demande du marché.Par conséquent, pour obtenir un bon prix, il est conseillé de comparer les prix et de demander différents budgets. Pour obtenir un devis, vous pouvez le faire en faisant une demande de devis, en comparant – comme nous l'avons souligné – entre les offres de certificats énergétiques publiées par des professionnels, à travers la carte des techniciens ou certificateurs professionnels, ou en recherchant dans les annuaires des professionnels du secteur qui sont sûrs peut fournir des informations sur le coût de ce rapport et de ce certificat. Malgré ce qui a été souligné, généralement, un prix d'orientation moyen se situe autour de 250 ou 300 euros, bien que tout dépend logiquement, entre autres aspects et questions, de la taille de la maison et du professionnel choisi.

Est-ce que quelque chose se passe si je n'ai pas le certificat énergétique de ma propriété?

La loi 8/2013, du 26 juin, prévoit diverses sanctions en cas de non-respect des règles de certification énergétique, réparties en trois groupes en fonction de la gravité de l'infraction, sans oublier la cote énergétique obtenue dans les annonces immobilières du vendre ou louer, vendre sans avoir préalablement fait le certificat énergétique ou en falsifier le résultat.

Infractions mineures (publicité pour la vente ou la location de maisons qui doivent avoir un certificat sans mentionner leur qualification, ne pas afficher l'étiquette d'efficacité lorsqu'elle est obligatoire ou en afficher une sans le format et le contenu minimum, délivrer des certificats sans l'information minimum, ne pas se conformer Les obligations de renouvellement ou de mise à jour des certificats, de ne pas intégrer le certificat dans le cahier des charges et d'annoncer la qualification du projet (lorsque le bâtiment fini existe déjà) sont condamnées à des amendes allant de 300 € à 600 €; infractions graves (non respect de la méthodologie de calcul de la procédure de base pour la certification, non présentation du certificat à la LACC pour enregistrement, affichage d'une étiquette qui ne correspond pas au certificat réel et vente ou location d'un bien sans que le vendeur ne le livre) le certificat en cours de validité à l'acheteur ou au locataire) entraîne des amendes de 601 € à 1000 €; et enfin, des infractions très graves (lorsque des informations sont falsifiées lors de la délivrance ou de l'enregistrement de certificats ou agissant en tant que membres certificateurs ou annonçant un certificat non enregistré) entraînent des amendes de 1001 € à 6000 €.

Enfin, quels bâtiments doivent être certifiés?

Normalement, tous les biens disponibles à la vente ou à la location doivent avoir ce certificat et il est obligatoire pour tous les nouveaux bâtiments et lorsqu'une réhabilitation ou une réforme d'un bâtiment d'une superficie utile de plus de 1000 mètres carrés est effectuée, affectant plus de 25% du total de ses fermetures. Cependant, le règlement établit une série d'exceptions aux propriétés qui sont exemptées d'avoir ce certificat énergétique, qui sont les suivantes:

  • Bâtiments qui, en raison de leurs caractéristiques, doivent rester ouverts
  • Bâtiments et monuments officiellement protégés parce qu'ils font partie d'un environnement déclaré ou en raison de leur valeur architecturale ou historique particulière, lorsque le respect de ces exigences pourrait altérer de manière inacceptable leur caractère ou leur apparence
  • Bâtiments utilisés comme lieux de culte et pour des activités religieuses
  • Constructions provisoires avec une durée d'utilisation prévue égale ou inférieure à 2 ans
  • Bâtiments industriels et agricoles, dans la partie destinée aux ateliers, procédés industriels et agricoles non résidentiels
  • Bâtiments isolés d'une surface utile totale inférieure à 50 m2
  • Les bâtiments de simplicité technique et de petite entité constructive qui ne sont pas résidentiels ou publics, qu'ils soient temporaires ou permanents, sont développés sur un seul étage et n'affectent pas la sécurité des personnes.
  • Bâtiments achetés pour démolition
  • Bâtiments résidentiels faisant l'objet d'un bail de moins de quatre mois par an
  • Si vous avez besoin de réaliser un certificat énergétique contactez-nous

    L'importance du certificat énergétique de votre maison

    Évaluez cet article
                    
                
                
                

    L'importance du certificat énergétique de votre maison
    4.9 (98%) 32 votes