Coral Casa Real Estate – Certificats énergétiques

NOUS RÉALISONS LA CERTIFICATION D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE LOGEMENT

Le 13 avril 2013, l'arrêté royal 235/2013 du 5 avril a été publié au Journal officiel de l'État, approuvant la procédure de base pour la certification de l'efficacité énergétique des bâtiments qu'il incorpore, en plus de la procédure de certification énergétique des bâtiments neufs, la procédure de cette certification dans les bâtiments existants.

Le décret royal 235/2013, du 5 avril, établit l'obligation de mettre à la disposition des acheteurs ou utilisateurs de bâtiments ou de parties de ceux-ci, un certificat d'efficacité énergétique pour l'achat et la vente ou les contrats de location conclus par du 1er juin 2013, de bâtiments ou de parties de ceux-ci.

Qu'est-ce que le certificat d'efficacité énergétique?

Il s'agit d'un rapport qui contient des informations sur les caractéristiques énergétiques et la cote énergétique du bâtiment ou d'une partie de celui-ci.

L'objectif est d'informer les citoyens sur la consommation énergétique de leur logement afin que les acheteurs ou locataires potentiels lors du choix d'un logement puissent connaître son efficacité et se faire une idée de la dépense énergétique que cela entraînera.

Comment obtenir le certificat?

L'obligation d'avoir ce certificat correspond aux promoteurs (dans le cas des maisons neuves) et aux propriétaires dans le cas des bâtiments existants.

Dans les bâtiments existants (ou une partie d'entre eux), nous devons identifier dans laquelle des hypothèses suivantes se trouve la maison:

  • Bâtiments construits à partir de 2007 et en vertu du décret royal 47/2007, du 19 janvier, qui approuve la procédure de base pour la certification de la performance énergétique des bâtiments neufs.
    Ces bâtiments disposent déjà d'un certificat d'efficacité énergétique, qui correspondra à l'ensemble du bâtiment ou de l'îlot et doit être inclus dans le livre de construction. Si vous ne possédez pas le livre susmentionné, vous pouvez en demander une copie au collège d'architectes correspondant.
  • Bâtiments construits sous les réglementations antérieures au décret royal 47/2007 du 19 janvier, le propriétaire doit demander la préparation du certificat à un technicien certificateur, qualifiant le bâtiment ou une partie de celui-ci (habitation ou locaux).
  •   La référence catrastrale dans le compte de résultat

    Dans les deux cas, le certificat aura une validité maximale de 10 ans à compter de la signature et de la délivrance du technicien compétent, étant obligatoire pour le propriétaire de le renouveler à l'issue de ladite période.

    Le propriétaire peut également le mettre à jour volontairement, avant que les 10 ans se soient écoulés, lorsqu'il estime qu'il existe des variations d'aspects du bâtiment ou d'une partie de celui-ci susceptibles de modifier le certificat d'efficacité énergétique.

    Quels professionnels peuvent délivrer les certifications?

    Les techniciens compétents pour délivrer le certificat seront ceux qui ont des diplômes universitaires et des qualifications professionnelles pour la rédaction de projets ou la gestion de la construction et la direction de l'exécution des travaux de construction ou pour la réalisation de projets de leurs installations thermiques, comme établi dans le Loi 38/1999, du 5 novembre, sur la gestion des bâtiments (architecte, architecte technique, ingénieur ou ingénieur technique).

    Cependant, par arrêté à publier au BOE, les qualifications professionnelles requises pour souscrire les certificats d'efficacité énergétique seront déterminées.

    Le propriétaire choisira le technicien compétent pour délivrer le certificat et doit présenter à l'organisme de la Communauté autonome chargé de l'enregistrement de ces certifications.

    Registre des certificats d'efficacité énergétique

    Ils doivent s'inscrire tous les certificats d'efficacité énergétique correspondant aux bâtiments ou à une partie d'entre eux.

    Il l'inscription est une condition nécessaire au respect de l'obligation d'informer l'acheteur ou le locataireEn d'autres termes, l'obligation de mettre à disposition des acheteurs et des locataires le Certificat d'Efficacité Energétique ou une copie de celui-ci.

      Certificat énergétique - Mais Vantagens

    La marque qui nous permettra de vérifier qu'une propriété a la cote énergétique correspondante est la étiquette énergétique, Il doit être utilisé dans toute publicité pour la vente ou la location de biens immobiliers et doit également être affiché dans certains bâtiments occupés par les pouvoirs publics et régulièrement fréquentés par le public.

    Le promoteur / propriétaire de la maison est également responsable de son utilisation et de son affichage corrects, ainsi que de l'intégration de l'étiquette énergétique dans l'offre ou la publicité.

    Documents valides lors de la signature des contrats

    Les certificats d'efficacité énergétique, que ce soit dans des maisons neuves ou des bâtiments existants ou des parties de ceux-ci, sont requis dans les contrats d'achat ou de vente à compter du 1er juin 2013.

    Contrats de location résidentielle

    Le propriétaire du logement doit remettre au locataire un copie du certificat d'efficacité énergétique, soit le certificat d'efficacité énergétique du bâtiment ou de l'ensemble du bloc, soit il a été obtenu en qualifiant indépendamment l'unité ou la partie du bâtiment en location.

    Contrats d'achat de maison

    Lorsqu'une partie ou une unité du bâtiment est vendue, le propriétaire / promoteur doit livrer à l'acquéreur:
    Si le certificat d'efficacité énergétique a été obtenu en évaluant la maison ou l'unité indépendamment, vous devez soumettre l'original du certificat. La référence cadastrale qui apparaîtra sera celle du logement ou de l'unité.

    Si le certificat d'efficacité énergétique a été obtenu qualifiant le bâtiment ou l'ensemble de l'îlot, celui-ci inclura la référence cadastrale de l'ensemble du bâtiment et il suffira d'en fournir une copie.

    La loi 8/2013, du 26 juin, relative à la réhabilitation, la régénération et la rénovation urbaines, établit dans ses troisième et quatrième dispositions complémentaires les infractions et sanctions en matière de certification énergétique des bâtiments. Les infractions relatives à la certification énergétique des bâtiments sont classées comme suit:

      Nouvelle version de CHEQ4 pour la justification de la nouvelle DB HE ...

    Délits très graves

    Infractions graves

    Délits mineurs

    Les personnes physiques ou morales et les communautés de biens qui les commettent seront responsables des infractions décrites dans cette disposition, même en tant que simple non-respect.

    L'instruction et la résolution des procédures disciplinaires engagées correspondront aux organes compétents des Communautés autonomes.

    Les violations seront sanctionnées comme suit:

    Infractions mineures, avec une amende de 300 à 600 euros.

    Infractions graves, avec une amende de 601 à 1 000 euros.

    Infractions très graves, avec une amende de 1 001 à 6 000 euros.

    Nonobstant ce qui précède, dans les cas où l'avantage que le contrevenant a obtenu pour la perpétration de l'infraction excède le montant des pénalités dans chaque cas indiqué à l'article précédent, la pénalité sera imposée pour un montant équivalent à celui de la prestation. ainsi obtenu.

    Dans la graduation de la sanction, le dommage produit, l'enrichissement injustement obtenu et le concours d'intention ou de répétition seront pris en compte.

    Coral Casa Real Estate – Certificats énergétiques
    4.9 (98%) 32 votes