Comment définir les cloisons intérieures dans la certification …

Lorsque nous définissons l'enveloppe thermique d'une maison individuelle ou d'une maison unifamiliale, et même d'un bâtiment résidentiel, nous trouvons souvent des éléments qui ne correspondent pas aux murs, sols ou toits en contact avec l'air extérieur ou le sol. Ces éléments peuvent être des cloisons, qui séparent les espaces habitables des espaces non habitables Savons-nous comment les définir? Vous en doutez? Influent-ils sur la cote énergétique grâce à la procédure simplifiée? Quels facteurs influencent votre comportement énergétique? Participez avec vos commentaires.

17/03/2015

Cloison intérieure dans le CTE

Comme nous l'avons vu dans le post précédent sur «Comment est définie l'enceinte d'une buanderie fermée dans CE3X?», les cloisons intérieures séparent les espaces de vie des espaces non vivants en contact avec l'extérieur. La section 1 de l'EB Energy Saving les décrit comme des éléments, horizontaux et verticaux, qui séparent les bâtiments en pièces séparées.

N'oubliez pas que forgé sur les sanitaires, ne sont pas considérés comme des cloisons intérieures horizontales, mais les planchers en contact avec les sanitaires, s'ils remplissent les conditions spécifiées dans le document justificatif pour le calcul des paramètres caractéristiques, dans leur section 2.1.3.2. En revanche, s'ils ne remplissent aucune de ces conditions, ils sont considérés soit comme une enceinte en contact avec l'extérieur, soit comme une cloison intérieure horizontale.

Calcul des paramètres caractéristiques de la partition

le cloisons intérieures, horizontaux ou verticaux, sont des éléments de l'enveloppe thermique dont la transmittance thermique U est calculée avec l'expression suivante:

Autrement dit, en plus de calculer la transmittance thermique de la cloison, il est nécessaire de appliquer un coefficient de réduction de température «b» tabulé, puisque cette cloison n'est pas en contact direct avec l'extérieur, mais à travers un espace intermédiaire non conditionné et / ou non habitable, et sa valeur dépend de:

1. La situation des isolation thermique.

2. Le degré de ventilation de l'espace non habitable et / ou non conditionné.

3. Du relation entre la zone correspondant à la cloison intérieureet la somme des superficies du boîtiers en contact avec l'extérieur.

Pour lui calcul de la partition U, les valeurs des résistances de surface intérieure et extérieure «Rs» sont également différentes. Sa valeur varie selon que la cloison intérieure est horizontale ou verticale, et la direction du flux de chaleur, pour les horizontales:

  Certificat énergétique local brut, location et adaptation ...

La ventilation de l'espace inhabitable, Il est défini en fonction de son niveau d'étanchéité, et deux cas sont distingués:

CAS 1 Espace légèrement ventilé, qui inclut les espaces avec un niveau d'étanchéité 1,2 ou 3.

CAS 2 Espace très aéré, qui comprend les espaces avec un niveau d'étanchéité 4 ou 5.

Les niveaux d'étanchéité de 1 à 5 correspondent aux types spécifiés dans le tableau 8 Taux de renouvellement d'air entre les espaces non habitables et l'extérieur (h-1):

Niveau 1: pas de portes, pas de fenêtres, pas d'ouvertures de ventilation (0 rénovation / heure).

Niveau 2: tous les composants scellés, sans ouvertures de ventilation (0,5 rénovation / heure).

Niveau 3: tous les composants bien scellés, petites ouvertures de ventilation (1 rénovation / heure).

Niveau 4: légèrement étanche, en raison de joints ouverts ou de la présence d'ouvertures de ventilation permanentes (5 rénovations / heure).

Niveau 5: légèrement étanche, avec de nombreux joints ouverts ou ouvertures de ventilation, grandes ou nombreuses permanentes (10 rénovations / heure).

Pour lui calcul de la relation entre les zones, la surface de séparation intérieure doit être divisée par la somme des surfaces de toutes les enceintes (murs, sols et toits) en contact avec lui air extérieur et / avec le sol.

Une fois la relation entre les surfaces et le degré de ventilation calculée, le tableau 7 est saisi en fonction de la situation de l'isolation thermique:

Comment alternative à cette méthode de calcul, nous pouvons calculer le coefficient «b» à l'aide d'une formule, au lieu du tableau 7, qui est fourni par le document d'aide DB HE1.

La source: Document à l'appui du calcul DB HE1 des paramètres caractéristiques des éléments de l'enveloppe thermique.

Cloison intérieure en CE3X

Dans CE3X le concept de cloison intérieure fait référence aux éléments qui séparent les espaces de vie des autres espaces non vivants en contact avec l'extérieur et peuvent être: des cloisons verticales d'un côté et des cloisons horizontales en contact avec un espace non vivant supérieur ou inférieur (NH), comme illustré dans la graphique suivant:

Il est important de se rappeler que CE3X identifie également comme une cloison intérieure horizontale ou verticale, les éléments de construction qui séparent les espaces avec différentes demandes d'énergie et différentes utilisations du temps, et malgré le fait que certains de ces espaces ne sont pas identifiés, comme des espaces non habitables. Un exemple très courant peut être lorsque nous certifions une maison au premier étage d'un immeuble résidentiel, qui au rez-de-chaussée comprend des locaux commerciaux, ou des locaux dont nous ne sommes pas au courant de leur utilisation, ou qui ne sont pas utilisés, ou qui sont utilisés comme garage, par exemple . Dans ce cas, ladite cloison doit être définie dans CE3X, comme une cloison intérieure horizontale (dalle de plancher de l'habitation du premier étage) qui sépare l'habitation d'un autre espace, bien qu'elle ne soit pas inhabitable car conditionnée.

  Certificat énergétique pour la maison à 65 € - offre avec ...

Selon les données disponibles et vérifiées lors de la visite d'inspection du bien, CE3X nous permet définir des partitions avec des valeurs:

1. Par défaut

Lorsque nous définissons dans CE3X un Cloison intérieure «par défaut», car lors de la visite du bien, la composition de l'élément de construction n'a pas pu être vérifiée, ni des tests ou vérifications spécifiques n'ont pu être effectués, le programme détermine automatiquement la valeur de la transmission thermique de la cloison, dans le cas de cloisons verticales:

Cependant, cloisons intérieures horizontales, l'utilisation de l'espace non habitable supérieur ou inférieur doit être définie en fonction:

Pour cloisons intérieures horizontales qui séparent les espaces de vie de espaces inférieurs non habitables, il faut préciser si ledit espace NH correspond à:

1 un chambre sanitaire -partition et non étage.

2. A Garage ou espace enterré: garage au rez-de-chaussée, sous-sol, débarras ou entrepôt, etc.

3. A surface locale: un local commercial au rez-de-chaussée qui limite supérieurement avec des maisons par exemple.

Pour les cloisons horizontales qui séparent les espaces de vie de espaces supérieurs non habitables, vous devez spécifier s'il s'agit d'un espace sous toit en pente, ou bien un autre type d'espace inhabitable.

2. Cher

Si, lors de la visite de collecte des données, nous avons pu vérifier la composition des éléments de construction, ou les opposer à une documentation valide, pour rapprocher la cote énergétique au plus près de la réalité physique de la propriété, dans ce cas, nous pouvons définir les propriétés thermiques des partitions avec des valeurs estimées:

Dans ce cas, CE3X, essentiellement nous demande:

1. Le degré de ventilation: Cas 1 ou 2 expliqué au début de ce post, tel que défini par le CTE.

  Le certificat énergétique et les bâtiments industriels

2. Surface du boîtier: c'est-à-dire la somme de toutes les surfaces des enceintes en contact avec l'air extérieur et / ou le sol, qu'il s'agisse de murs, sols et / ou toitures.

3. Le le volume le demande si l'espace non habitable inférieur est un garage ou un espace enterré.

4. Le valeur de transmittance Up de la partition définie avec les éléments de la bibliothèque, par défaut ou avec la valeur connue de sa transmittance thermique.

Dans certains cas, CE3X ne permet pas de définir la cloison intérieure horizontale avec des propriétés estimées. C'est le cas des cloisons qui séparent inférieurement les espaces habitables avec des locaux en surface, ou supérieurement avec les espaces non habitables qui ne sont pas des espaces sous des toits en pente.

N'oubliez pas que les zones de éléments communs des bâtiments résidentiels, sont considérés comme des espaces habitables.

3. Connaissances

Assez avec entrez la valeur connue de Up, dans le domaine correspondant, car nous avons effectué les tests ou vérifications nécessaires à sa détermination.

Si vous êtes un certificateur énergétique, inscrivez-vous sur notre site Internet.

Apprenez avec nous à faire des certificats d'efficacité énergétique avec notre Cours en ligne accès libre.

Articles d'intérêt:

Nous expliquons les nouvelles de la nouvelle version de CE3X v2.1 (août 2015)

Comment définir les cloisons intérieures dans la certification …
4.9 (98%) 32 votes