Certification énergétique pour les maisons. Votre certificat Ener …

Efficacité énergétique

Décret royal 235/2013 qui entre en vigueur le 1er juin 2013, qui découle de la directive européenne 2010/31 / UE du Parlement européen et du Conseil du 19 mai 2010.

Cette loi oblige les propriétaires de logements construits avant 2007 et procédera à la vente ou à la location du logement à fournir un Certificat d'Efficacité Energétique, réalisé par un professionnel qualifié, dans lequel une qualification est donnée l'énergie en fonction de différents facteurs qui sont évalués dans la maison et qui est mise à la disposition des futurs propriétaires ou utilisateurs de la maison.

Les critères minimaux d'efficacité énergétique d'un bâtiment ou d'une unité de celui-ci n'ont pas été repris dans l'arrêté royal, tels qu'ils sont déterminés dans le code technique du bâtiment.

Comme indiqué dans l'arrêté royal, la cote énergétique obtenue par un bâtiment favorisera la promotion de bâtiments à haute efficacité énergétique et des investissements pour favoriser les économies d'énergie dans ceux à faible efficacité énergétique.

Une fois le certificat d'efficacité énergétique obtenu, le label d'efficacité énergétique doit être affiché, étant un badge commun à l'ensemble du territoire national, ce qui garantit l'exactitude des spécifications.

Cet arrêté royal précise un régime de sanctions comportant des infractions et des sanctions, conformément à la législation en vigueur sur la protection des consommateurs et des utilisateurs, et sur la certification de l'efficacité énergétique des bâtiments.

De même, dans le présent arrêté royal, plusieurs dispositions sont prévues, dont l'une indique que les bâtiments construits au 31 décembre 2020 devront avoir une consommation d'énergie quasi nulle et devront respecter les exigences déterminées à l'époque. Le Code Technique du Bâtiment, et dans les bâtiments publics dont la construction débute au 31 décembre 2018, devra également être des constructions à consommation énergétique quasi nulle.

  Certificat énergétique pour la location et la vente de maisons

Les programmes informatiques pour l'évaluation de l'efficacité énergétique sont mis à la disposition du public, étant d'application nationale, et seront considérés comme un document reconnu.

Au ministère de l'industrie, de l'énergie et du tourisme et rattaché au secrétaire d'État à l'énergie, un registre général des documents reconnus pour la certification de l'efficacité énergétique a été créé, qui sera public et informatif.

Le promoteur ou le propriétaire de l'immeuble ou d'une partie de celui-ci est responsable de confier la performance du certificat d'efficacité énergétique dans les cas obligatoires, dont le résultat sera une qualification énergétique, et il doit conserver la documentation correspondante.

Le certificat d'efficacité énergétique fournira des informations uniquement sur l'efficacité énergétique du bâtiment, ne prouvant pas le respect de toute autre obligation requise dans le bâtiment.

Le technicien qualifié effectuera un travail sur le terrain, effectuant les tests et vérifications appropriés dans le bâtiment ou dans la maison, afin de réaliser le certificat énergétique.

Le certificat d'efficacité énergétique collectera les informations suivantes:

  • Identification du bâtiment certifié ou d'une partie de celui-ci, y compris la référence cadastrale.
  • Identification de la procédure reconnue pour l'obtention du certificat énergétique, qui est indiquée à l'article 4 de l'arrêté royal.
  • Référence aux réglementations applicables en matière d'efficacité énergétique.
  • Description des caractéristiques énergétiques du bâtiment sur l'installation électrique et l'éclairage, l'enveloppe thermique, les conditions de confort thermique, l'éclairage, la qualité de l'air intérieur et les autres données nécessaires à la réalisation du certificat énergétique.
  • Étiquette énergétique qui exprime la cote énergétique obtenue dans le bâtiment.
  • Pour les bâtiments existants qui doivent obtenir le certificat d'efficacité énergétique, ils doivent inclure des recommandations pour améliorer la cote énergétique à des niveaux optimaux, sauf s'il n'y a pas de potentiel d'amélioration raisonnable par rapport aux critères actuels de certification énergétique. Ces recommandations incluront à la fois les mesures à prendre concernant l'enveloppe ou les installations du bâtiment et les mesures à prendre concernant les éléments d'un bâtiment.Les recommandations incluses dans le certificat d'efficacité énergétique doivent être viables et des délais peuvent être inclus. Recouvrement des investissements. Il comprendra également des informations pour le propriétaire ou le locataire sur où trouver des informations plus détaillées sur les améliorations, y compris la rentabilité des recommandations proposées.
  • Description des contrôles et tests effectués par le technicien dans le processus de qualification énergétique.
  • Respect des obligations environnementales requises dans les installations thermiques.
  •   preço, isenção e comment consulter

    Le certificat d'efficacité énergétique aura une validité maximale de dix ans et dans la Communauté autonome correspondante, l'organisme compétent en matière de certification énergétique décidera des conditions spécifiques de sa mise à jour et de son renouvellement. Le maître d'ouvrage sera responsable de la réalisation de sa rénovation, et pourra également le faire avant la date limite s'il estime que la cote énergétique a été modifiée.

    Le certificat énergétique autorise le droit d'utiliser une étiquette énergétique, pendant la période de validité du certificat. Ce label sera inclus dans toute offre de vente ou de location de l'immeuble.

    Il sera totalement interdit d'afficher une étiquette énergétique faisant référence à une certification énergétique si elle ne répond pas aux exigences énoncées dans la procédure de base, ce qui peut prêter à confusion. Une étiquette de cote énergétique ne peut pas être enregistrée en tant que marque.

    Les bâtiments de plus de 500 m2 fréquentés par le public et les bâtiments publics de plus de 250 m2, devront afficher le label d'efficacité énergétique. Le reste des bâtiments peut afficher l'étiquette volontairement.

    Certification énergétique pour les maisons. Votre certificat Ener …
    4.9 (98%) 32 votes