certificat énergétique

Depuis le 1er juin, les maisons à vendre ou à louer doivent avoir un certificat d'efficacité énergétique. Sinon, les propriétaires peuvent être condamnés à des amendes allant de 300 à 6 000 euros, selon le décret royal 235/2013, approuvé le 5 avril, qui a été par la suite complété par plusieurs amendements au projet de loi sur réforme de la réadaptation. Ce certificat précisera, sur une échelle de sept lettres, de A à G, le niveau des émissions de CO2 par rapport aux dimensions du bâtiment. De cette façon, il est prévu que l'acheteur ou le locataire puisse «valoriser et comparer l'efficacité énergétique comme facteur supplémentaire pour la prise de décision d'achat ou de location»

En quoi consiste?

Dans un bâtiment, l'efficacité énergétique est calculée en mesurant l'énergie consommée chaque année dans des conditions normales d'utilisation et d'occupation. Pour cela, tous les services utilisés de façon habituelle sont pris en compte, tels que «chauffage, climatisation, ventilation, production d'eau chaude sanitaire et éclairage, afin de maintenir les conditions de confort thermique et d'éclairage et vos besoins de qualité de l'eau chaude sanitaire et de l'air intérieur ».

Plus précisément, l'indicateur recueille les kilogrammes de CO2 divisés par les mètres carrés de la maison (kg CO2 / m2 par an). Ceux dont le taux d'émission est inférieur à 6,8 kg de CO2 / m2 par an se voient attribuer la lettre A, la meilleure note. La pire note (le G) concerne les propriétés qui dépassent 70,9 kg de C02 / m2 par an.

Quels bâtiments doivent être certifiés?

Habituellement, tous les biens immobiliers disponibles à la vente ou à la location. La réglementation prévoit certaines exceptions concernant les bâtiments qui doivent demander le certificat, bien que la plupart d'entre eux ne soient pas représentatifs du parc de logements actuel.

  Amendes pour ne pas avoir de certificat énergétique

Ainsi, par exemple, il n'est pas obligatoire pour les étages loués pour moins de quatre mois, les bâtiments isolés de moins de 50 mètres carrés utiles, les bâtiments et monuments protégés dont le caractère ou l'apparence est altéré, les lieux de culte ou les constructions religieuses, provisoires (depuis moins de deux ans) et la partie non résidentielle des bâtiments industriels et agricoles.

Pour sa part, il sera obligatoire pour tous les nouveaux bâtiments et aussi lors d'une réhabilitation ou rénovation d'un bâtiment d'une superficie utile de plus de 1000 mètres carrés, affectant plus de 25% du total des enceintes.

Quand devez-vous livrer le certificat?

Les propriétaires qui souhaitent vendre leurs appartements doivent mettre ce titre à la disposition des acheteurs au moment de l'opération, tandis que dans le cas des loyers le propriétaire doit en remettre une copie au locataire. Autrement dit, le certificat ne peut être demandé une fois la vente ou la location de la propriété effectuée. Ce certificat sera valable dix ans.

Décret royal 235/2013 du 5 avril approuvant la procédure de base pour la certification de l'efficacité énergétique des bâtiments.

certificat énergétique
4.9 (98%) 32 votes