Certificat énergétique | www.alfonsoquintas.com

Certificat énergétique

Beaucoup d'entre vous ont déjà entendu parler du concept de certificat énergétique appliqué aux bâtiments. Au cours de la dernière décennie, nous avons pris l'habitude de voir, de consulter et même d'exiger le label spécifiant la cote énergétique de nos nouveaux appareils électroménagers, ampoules, appareils de climatisation … Lors de l'achat d'un réfrigérateur, nous privilégions celui avec une cote A ++ car nous savons qu'un équipement efficace aura un impact favorable sur notre facture d'électricité. À quoi bon que cela ne fonctionne pas de la même façon lorsque nous effectuons un achat aussi important dans notre vie que celui d'une maison?

Depuis quelques années, il existe une législation spécifique qui réglemente la cote énergétique des bâtiments de nouvelle construction, bien que sa mise en œuvre laisse beaucoup à désirer et il n'est pas fréquent que ces informations soient véridiques et rigoureuses, encore moins qu'elles soient fournies sans exception. aux utilisateurs et aux acheteurs.

Au contraire, dans nos bâtiments existants, nous avions jusqu'à présent un vide absolu en la matière.

Mieux vaut tard que jamais. À partir du 1er juin 2013, avec l'entrée en vigueur du décret royal 235/2013, il est obligatoire d'obtenir un "label énergétique" pour toutes les propriétés qui souhaitent être vendues ou louées pour une période de plus de quatre mois. En quoi consiste? Il s'agit d'un document qui comprend des informations objectives sur les caractéristiques énergétiques des bâtiments, afin d'évaluer et de comparer leur efficacité énergétique de manière simple et intuitive.

Contrairement à ce qui s'est passé avec la certification énergétique des bâtiments neufs, la procédure relative aux bâtiments existants permet de certifier une seule maison ou des locaux, dont le propriétaire est responsable de la mise en service de la certification correspondante, qui aura une validité de 10 ans.

Les programmes informatiques CEX et CE3 ont été mis à la disposition du public par le ministère de l'Industrie, de l'Énergie et du Tourisme par le biais de l'IDAE pour être utilisés comme une procédure simplifiée pour réaliser la certification énergétique des bâtiments existants. L'option générale est développée à travers une nouvelle version du programme CALENER, utilisée depuis des années pour qualifier énergétiquement les nouveaux bâtiments. Tous ces programmes sont applicables sur le territoire national.

Les informations fournies par le document Energy Rating pour les bâtiments existants.

  • Identification du bâtiment et / ou de la partie de celui-ci qui est certifiée.
  • Indication de la procédure utilisée dans la certification.
  • Description des caractéristiques énergétiques du bâtiment.
  • Indication des réglementations d'économie d'énergie et d'efficacité qui lui étaient applicables au moment de sa construction.
  • Description des tests, contrôles et inspections effectués par le technicien certificateur.
  • Évaluation de l'efficacité énergétique du bâtiment.
  • Document comprenant une liste de mesures recommandées permettant d'améliorer l'efficacité énergétique du bâtiment, classées en fonction de sa viabilité technique, fonctionnelle et économique, ainsi que de son impact énergétique.
  • Comment obtient-on le certificat énergétique?

    J'aime ça:

    J'aime le chargement …

    Certificat énergétique | www.alfonsoquintas.com
    4.9 (98%) 32 votes
     
      L'enregistrement du certificat énergétique