certificat | éclairage

Il y a quelques semaines, nous avons terminé notre exposition en affirmant que l'efficacité énergétique d'un bâtiment est déterminée en calculant ou en mesurant la consommation d'énergie nécessaire pour satisfaire annuellement la demande d'énergie du bâtiment dans des conditions normales de fonctionnement et d'occupation. Aujourd'hui, notre objectif, après avoir expliqué en détail ce qu'était un certificat d'efficacité énergétique il y a quelques semaines, est de savoir exactement comment cette cote est calculée, dont tout le monde parle et ne comprend pas bien.

La cote énergétique est exprimée sous forme de lettres (A, B, C …) et d'indicateurs qui fournissent des informations pertinentes aux utilisateurs finaux des bâtiments. Ces informations sont affichées synthétiquement sur une étiquette énergétique.

Les indicateurs énergétiques permettent d'expliquer les raisons d'une bonne ou mauvaise performance énergétique du bâtiment et fournissent des informations utiles sur les aspects à prendre en compte lors de la proposition de recommandations améliorant ledit comportement.

Ces indicateurs sont obtenus à partir de l'énergie consommée par le bâtiment afin de satisfaire, dans des conditions climatiques établies, les besoins liés à des conditions normales de fonctionnement et d'occupation. Calculé sur la base d'une période d'un an et se référant à l'unité de surface utile du bâtiment. Ce calcul inclura, entre autres, l'énergie consommée pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire et l'éclairage, afin de maintenir des conditions de confort thermique et d'éclairage et de qualité de l'air intérieur.

Le principal indicateur énergétique sera les émissions annuelles de CO 2, exprimées en kg par m2 de surface utile du bâtiment. D'autres indicateurs complémentaires sont:

  Certification énergétique

– Energie primaire annuelle non renouvelable, en kWh par m2 de surface de bâtiment.

– L'énergie primaire annuelle totale, en kWh par m2 de surface utile du bâtiment.

– Le pourcentage d'énergie primaire annuelle provenant de sources d'énergie renouvelables par rapport à l'énergie primaire annuelle totale.

– L'énergie primaire annuelle issue de sources renouvelables, en kWh par m2 de surface utile du bâtiment.

– L'énergie primaire annuelle totale ventilée par utilisation du chauffage, du refroidissement, de la production d'eau chaude sanitaire et de l'éclairage, en kWh par m2 de surface utile du bâtiment.

– La demande annuelle d'énergie pour le chauffage, en kWh par m2 de surface utile du bâtiment.

– La demande annuelle d'énergie pour le refroidissement, en kWh par m2 de surface utile du bâtiment.

– Émissions annuelles de CO2, exprimées en kg par m2 de surface utile du bâtiment, ventilées par utilisation de chauffage, de refroidissement, de production d'eau chaude sanitaire et d'éclairage.

Pour effectuer le calcul de la cote d'efficacité énergétique, les conditions normales d'exploitation du bâtiment seront prises en compte, en fonction des demandes internes, externes et des conditions opérationnelles; et dans les conditions normales d'occupation du bâtiment, contenues dans le document reconnu "Conditions d'acceptation des procédures alternatives", en fonction des différentes utilisations des bâtiments.

Le calcul de la notation doit prendre en compte l'estimation de la consommation finale d'énergie horaire en connaissant les données de demande horaire et la performance horaire moyenne des systèmes qui couvrent les besoins décrits ci-dessus. Pour cela, il est nécessaire de respecter le niveau minimum de modélisation exigé dans le Document de Base DB HE "Economie d'énergie" du Code Technique du Bâtiment, approuvé par l'Arrêté Royal 314/2006 du 17 mars.

  Comment nous définissons un chauffage dans CE3X et sa puissance nominale

De plus, les systèmes de calcul doivent prendre en compte les aspects suivants:

– La conception, l'emplacement et l'orientation du bâtiment.

– Conditions environnementales intérieures et conditions climatiques extérieures.

– Les caractéristiques thermiques des enceintes, en tenant compte de la capacité thermique, de l'isolation, du chauffage passif, des éléments de refroidissement, des ponts thermiques, etc.

– Systèmes solaires passifs et protection solaire.

– Les installations thermiques des bâtiments individuels et collectifs (chauffage, refroidissement et production d'eau chaude) et les systèmes de chauffage et de refroidissement urbains; y compris les caractéristiques de l'isolation des tuyaux et des conduits.

– Ventilation naturelle et mécanique

– L'installation d'éclairage intérieur artificiel.

– Éclairage naturel.

– Systèmes solaires actifs ou autres systèmes de chauffage ou de production d'électricité basés sur des sources d'énergie renouvelables.

– L'électricité produite par cogénération.

Si des programmes informatiques sont utilisés, comme le Calener GT en Espagne, ils doivent inclure une documentation technique suffisante pour leur utilisation correcte. Et ils doivent détailler, au moins:

– La portée du programme, y compris les types de bâtiments, de systèmes et d'équipements inclus, ainsi que sa portée géographique.

– Les limitations de l'utilisation du programme informatique, telles que les solutions constructives ou les systèmes qui ne peuvent pas être introduits dans le programme informatique.

– Les hypothèses et valeurs par défaut à prendre pour toutes les variables qui ne sont pas directement demandées à l'utilisateur.

– Données climatiques à utiliser par défaut.

– La procédure, le cas échéant, pour la génération du bâtiment de référence.

– Documentation administrative.

  Certificat énergétique Almargen >> MEILLEUR PRIX! 951501923 ...

Enfin, pour que des programmes informatiques autres que Calener GT soient acceptés comme programmes alternatifs valides, le document officiel "Conditions d'acceptation de programmes informatiques alternatifs" établit les exigences et les spécifications auxquelles ils doivent satisfaire.

Nous espérons, avec cette nouvelle exposition, que le calcul de la certification d'efficacité énergétique est désormais plus compréhensible et accessible.

certificat | éclairage
4.9 (98%) 32 votes