Certificat d'efficacité énergétique pour les logements locatifs

Au 1er juin 2013, la conformité à la réglementation du Arrêté royal 235/2013 du 5 avril, qui approuve, entre autres, la procédure de base pour l'obtention du certificat d'efficacité énergétique pour les logements locatifs.

Depuis le 1er juin 2013, la procédure à suivre pour certifier l'efficacité énergétique est approuvée et en vigueur. Et … en quoi tout cela consiste-t-il?

L'objectif de cette règle est de réduire la consommation d'énergie dans les biens immobiliers et elle le fait en obligeant les propriétaires à informer les citoyens intéressés du degré d'efficacité ou de la faible efficacité d'un bien d'un point de vue énergétique, car il s'agit d'un Des données tout à fait pertinentes pour le futur acquéreur ou futur locataire d'un bien et affecteront sans aucun doute votre poche.

Par conséquent, les propriétaires (maisons, locaux, bureaux et bâtiments) devront obtenir un certificat d'efficacité énergétique (payé par le propriétaire. Le coût est d'environ 200 euros) qui est un rapport qui contiendra des informations se référant aux caractéristiques énergétiques du bien en termes de consommation d'énergie et d'émissions de CO2. Pour ce faire, ils devront contacter des certificateurs agréés, qui seront ceux qui effectueront les travaux de certification.

L'obligation d'obtenir le certificat concerne les biens mis sur le marché (à vendre ou à louer), c'est-à-dire que tant qu'une maison ne sort pas sur le marché pour la vente ou la location, elle n'a aucune obligation (sauf si elle est nouvellement construite) de l'obtenir

Une fois la certification obtenue, elle doit être déposée auprès de l'organisme compétent de la Communauté autonome pour enregistrer le certificat dans le registre correspondant.

  Certification énergétique et chaudières dans le certificat en ...

La validité du certificat est de dix ans, après quoi il doit être renouvelé.

Si vous souhaitez savoir ce qui se passe avec le certificat d'efficacité énergétique à la fin du contrat et saisir l'extension, je vous recommande de consulter l'article du certificat d'efficacité énergétique dans l'extension du contrat.

Enfin, pour prouver que le bien a obtenu le certificat, le propriétaire se voit attribuer le "Label d'efficacité énergétique", dans lequel une lettre de A à G apparaîtra également en fonction du degré d'efficacité du bien. en termes de consommation d'énergie, et une autre lettre pour évaluer les émissions de CO2. Ce label doit être introduit dans toute publicité ou promotion de ce bien afin de le vendre ou le louer, afin de remplir l'objectif de l'arrêté royal qui est, entre autres, de tenir les citoyens informés des caractéristiques énergétiques des biens afin qu'ils puissent prendre leur décision d'achat ou de location en fonction de la cote énergétique des propriétés proposées.

Étant inclus dans la décision de l'acheteur ou du locataire l'efficacité énergétique des biens proposés, les vendeurs ou bailleurs assureront plus que jusqu'à présent les conditions énergétiques de leurs logements, tendant progressivement à une plus grande efficacité énergétique et donc à une baisse de la consommation d'énergie des maisons.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à ce sujet, nous vous invitons à visiter la page du Ministère de l'Industrie, de l'Énergie et du Tourisme qui fournit de nombreuses informations à ce sujet.

Si vous pensez que ces informations ont été utiles, NOUS VOUS DEMANDONS UNE FAVEUR. Vous pouvez également l'aider à être utile à vos contacts en la partageant via les boutons sociaux 😉

  Louer ou vendre un appartement sans certificat énergétique

N'oubliez pas que dans notre section Archives documentaires, vous trouverez de nombreux contrats et modèles prêts à l'emploi.

Certificat d'efficacité énergétique pour les logements locatifs
4.9 (98%) 32 votes